Agorése réticulaire

De HORDUBUZ
Aller à : navigation, rechercher


Après l'avancée mathématique la science nouvelle a butté sur la double nature ondulatoire (continue) et corpusculaire (discontinue) de la matière. La transdisciplinarité scientifique a conduit à des perspectives voisines nouvelles.



La digitalisation

La facilitation de la complexité a, ainsi, d'abord été vue sous son aspect numérique c'est à dire la continuité géométrique permises par les formules analytiques et les lois physiques. La thèse de Louis Couffignal (1938), reprenant l'introduction du calcul binaire par Leibnitz, a introduit le digital mécanique (inventé par Basile Bouchon en 1705 pour la conduite des métiers à tisser et intégré au machines Jacquard, qu'une fois passées en Angleterre Babbage copiera pour son calculateur informatique). Deux notions sont ainsi connotées dans ce que l'on peut appeler la renormalisation digitale (l'invention mathématique évitant un passage par l'infini) : le tissage/"complexus" et la continuité (pythagoricienne) apparente dérivée de la discontinuité profonde (atome de Démocrite). Elle se traduit par la boutade : "entre deux points d'Euclide il y a une infinité de points, entre deux pixels il n'y a rien : et cela marche !".

la réticularisation

A la fin de la guerre 1940/1945, Vannevar Bush en courage la poursuite de la mise en commun des données scientifiques et lance ainsi la quête du réseau. Les ordinateurs commencent à être partagé (time sharing) et Norman Hardy, pour le compte de la société Tymshare, initialise une vision "agorique" de la mise en commun interactive des processeurs à travers un gestion intégrée du réseau, introduisant le besoin et la mise en production de solutions "agoriques", c'est à dire non-plus séquentielles, obéissant la la logiques du tiers et du milieux exclus, mais polylectiques à la multiplicité de tiers maillés à travers des liens (interligence) intelligents (c'est à dire capable de supporter des traitements à la volée d'un contenu, non-plus passif mais potentiellement actif et réentrant).

L'agorèse de 1974

Une convergence s'est faite en 1974 au sein de l'"agora" de la recherche qui a définitivement établi la compréhension du réticulaire.

  • Ted Nelson du projet Xanadu a documenté l'hyperlien.
  • Doug ENgelbart, le père de la souris et du traitement de texte a introduit la nature hypermédiatique du monde de l'information.
  • Norma Hardy, designer de Tymnet, a publié le fonctionnement opérationnel du système agorique opérationnel et commercial du routage de Tymnet.
  • Benoit Mandelbrot a publié la théorie des fractales (lois physiques indépendantes de l'échaelles)
  • Louis Pouzin forme sa célèbre formule "le réseaux des réseaux".

Tout ceci conjugué montre que le réseau des réseaux des réseaux etc. va jusqu'à l’insécable ultime de Démocrite, l'atome de l'univers, le bit, "0/1", "oui/non", "existant/vide"; formant un "digivers" interlié par une immense diversité de réseaux.